" mais quand on eut remplacé la lampe par un chandelier plus obscur encore,

et que je pus observer les plateaux et les bols à la lueur vacillante de la flamme,

je découvris aux reflets des laques, profonds et épais ainsi que d'un étang,

un charme nouveau et tout autre. "

Jun'ichirō Tanizaki, Eloge De l'Ombre, 1933

 

philosophie

Japon, quinzième siècle, cérémonie du thé.

 

face à l'esthétique chinoise riche et brillante, les moines japonais façonnent une vaisselle humble et discrète ;

ainsi naquit le wabi-sabi.

 

sabi, ode au travail de l’être qui construit et qui invente en s'amusant.

un sobre plateau, scène de théâtre à géométrie variable, plancher surélevé d'une maison japonaise, piédestal de curiosités intimes ;

création ludique.

 

sabi, ode au travail du temps qui recouvre et qui oxyde en sublimant.

une famille de tubes d'acier, cheminées de cire fondante et troncs d'une forêt luxuriante, danseurs griffant leur tapis sur de folles cadences ;

précieuse patine.

 

« Sabi », insolite objet de contemplation, lumineux jardin zen,

captivant parterre de flammes et de fleurs qui vibrent de concert.

 

objet

Sabi 75 + 2 soliflores

« Sabi » c'est une forêt de tubes d'aciers, tantôt bougeoirs tantôt soliflores, qui vont et viennent le long d'un élégant support grâce à un astucieux système d'aimants.

avec ma création baptisée « Sabi », j'explore le wabi-sabi japonais, courant spirituel et esthétique du 15ème siècle qui célèbre la nature et les effets du temps sur les choses.

en déplaçant les tubes dans des configurations toujours nouvelles, chaque détenteur sublime et renforce le caractère unique de son « Sabi » ; l'usure et la rayure provoquées par ces frottements magnétiques cristallisent alors les traces du geste humain et du temps qui passe.

sobres, robustes et de qualité, les matériaux employés à la confection du « Sabi » lui assurent longévité et intemporalité, le glissement répété des tubes ne venant que rehausser le charme de sa patine.

 

décliné en quatre formats ou sur-mesure, il trouve naturellement sa place dans tous les intérieurs, des plus contemporains aux plus classiques et des plus vastes aux plus exigus. 

 

une pièce d'artisanat unique et signée ; à la fois pratique, décorative et symbolique ; à présenter sur une cheminée, une console, en décor de table... à l'intérieur comme à l'extérieur.

images

 

médias

 

« (...) Le designer lorrain a eu l'idée de bougeoirs aimantés sur une réglette en acier. Grâce à cette originalité, l'usure et les griffures vont apporter au fil des mois une heureuse patine à l'objet, s'inscrivant ainsi dans la philosophie nipponne du wabi-sabi, qui cultive les traces du passé. Jean Iannazzi a voulu prouver que l'acier pouvait être un matériau chaleureux, capable de créer des paysages intérieurs mouvants. Cette liberté de création, il la fait remonter à l'enfance : "Mes parents ne m'ont jamais dit de ne toucher qu'avec les yeux." »

Marie Godfrain
M le Magazine du Monde - Janvier 2021

contact

 

une commande standard ou sur-mesure ?

un besoin d'informations ?

une demande presse ou évènement ?

 

--> rendez-vous sur la boutique en ligne

--> discutons-en par mail (jean@ateliersabi.com) ou via le formulaire ci-dessous

retrouvez l'Atelier Sabi

sur Facebook & Instagram !

@ateliersabi

  • Instagram - Black Circle
  • Facebook - Black Circle

ne laissez jamais une bougie allumée sans surveillance.

 

le design de l'objet et les visuels de ce site sont soumis au droit d'auteur et protégés par l'INPI. tous droits de reproduction réservés.

société enregistrée à la chambre de métiers et de l'artisanat de la Moselle / n° SIREN 832 746 994

Sabi 25